Wall of Fame

Kylian Mbappé

Footballeur

Le champion du Monde était de passage à la Hoops Factory en mai dernier...

Lire la suite

Kylian Mbappé

A l'occasion de l'annonce officielle du partenariat entre la NBA France et Heroic Sport, Kylian Mbappé était de passage dans nos locaux.

Fermer

Serge Ibaka

Toronto Raptors (NBA)

Le joueur des Toronto Raptors (NBA) était de passage à Paris cet été.

Lire la suite

Serge Ibaka

Serge Ibaka, joueur des Toronto Raptors (NBA) était de passage à Paris cet été. L'international espagnol s'est entraîné une semaine dans notre centre Paris-Villette

Fermer

Lisa Berkani

INTERNATIONALE

"C'est le rêve de n'importe quelle basketteuse d'aller en WNBA. J'étais fière..."

Lire la suite

Lisa Berkani

Lisa Berkani, meneuse de Bourges Basket Officiel, internationale française, draftée en WNBA par le Minnesota Lynx en 2017 :

"J'ai été surprise et en même temps très heureuse. C'est le rêve de n'importe quelle basketteuse d'aller en WNBA. J'étais fière aussi ! Je n'y suis pas encore allée car la pré-saison tombe pendant les phases finales du championnat LFB. Je vais devoir trouver un arrangement pour pouvoir y aller !"

Fermer

MHD

ARTISTE

A l'occasion du tournage de l'un de ses clips, MHD s'est essayé au basket...

Lire la suite

MHD

A l'occasion du tournage de l'un de ses clips, MHD a pris quelques shoots à la Hoops Factory...

Fermer

Henri Lembé

COACH SPORTIF

"Ça me rappelle les Basketball Facilities que j'ai pu voir aux Etats-Unis..."

Lire la suite

Henri Lembé

Henri Lembé aka Puff :

"J'ai commencé le basket à 14 ans au collège (Paris 18ème) et j'ai tout de suite apprécié ce sport. L'esprit d'équipe et l'ambiance de groupe m'ont poussé à m'inscrire en club. J'ai joué à un niveau national dans des clubs comme Amiens ou Beauvais. À 26 ans, j'ai décidé de tenter l'expérience à l'étranger et je suis devenu pro à en Suisse. Par la suite, le basket m'a beaucoup fait voyager : Espagne, Allemagne, Etats-Unis... À la fin de ma carrière, je me suis naturellement orienté vers le consulting dans le domaine du basket afin de transmettre aux joueurs ce que j'ai appris durant ma carrière. C'est pourquoi j'ai fondé Hl.basketball, dans le but d'accompagner, perfectionner et connecter les joueurs de basket à travers le monde entier. Mon retour en France a coïncidé avec le développement de Hoops Factory. C'est un projet que je soutiens depuis le début car c'est le genre de structure dont j'aurais adoré pouvoir profité étant plus jeune. Ça me rappelle les Basketball Facilities que j'ai pu voir aux Etats-Unis et qui te permettent de jouer dans de bonnes conditions jusque tard le soir."

Fermer

Baloo

Présentateur

"Iverson avait un talent naturel. En fait ce que j'aime chez lui, c'est qu'il cassait les codes."

Lire la suite

Baloo

Le présentateur de BET France, Baloo est passé nous voir à l'occasion du tournage d'une émission consacrée aux documentaires sur le basketball :

"J'ai commencé le basket quand j'étais en CP. Un grand cousin à moi me montrait les Livres d'Or du basket avec Jordan. La culture basket, je suis vite rentré dedans ! J'écoutais des sons de rap à l'ancienne, j'étais à fond. J'arrêtais pas de jouer. Et on connait, j'ai eu la fameuse blessure qui m'a fait arrêter à vie, comme toutes les légendes des mecs qui auraient pu percer (rires). J'ai toujours un regard sur la NBA. Je regarde tous les matches. Sur Twitter, je suis toujours en train de commenter.

Le basket c'est une passion. Iverson ! Qui est mon père ! Mes deux pères, ce sont Iverson et Kobe. Y'a le côté rebelle d'Iverson. Et Kobe, c'est plus le hardworker. Iverson avait un talent naturel. En fait ce que j'aime chez lui, c'est qu'il cassait les codes. Les tresses, les tatouages, ses grands baggys, il a inspiré du monde"

Fermer

Diandra Tchatchouang

internationale

Diandra Tchatchouang était de retour dans son 9-3 natal en décembre dernier...

Lire la suite

Diandra Tchatchouang

Joueuse de l'équipe de France qui évolue à Bourges et étudiante à Sciences Po, Diandra Tchatchouang était de retour dans son 9-3 natal en décembre dernier. Et elle a pu faire ses premiers pas à la Hoops Factory à l'occasion d'un shooting avec le magazine Afropolitain

"Je suis attachée à mes origines camerounaises, à ma culture africaine, et je porte le numéro 93. Ça représente beaucoup parce que je suis née et j'ai grandi là-bas. Mes souvenirs d'enfance sont là-bas. J'ai toujours gardé un lien particulier avec les personnes, Le club de La Courneuve où j'ai commencé... Bref, le fait que je porte le numéro 93 résume assez bien l'importance de ce département pour moi"

Fermer

Marc Gasol

Memphis Grizzlies (NBA)

"Once you love any sport, not just basketball, you want to be able to practice it and play with other kids all the time..."

Lire la suite

Marc Gasol

Marc Gasol (Memphis Grizzlies, NBA) :

"I saw some things online about the Hoops Factory. Obviously I'm a big basketball fanatic, it's my obsession, so I became intrigued. And I wanted to know more and more about Hoops Factory and I understood how it works and how it promotes basketball. Also, promoting basketball is my passion, it's something I do when I'm not playing, I like to promote it. I like to help younger kids fall in love with the game that I love so it's been a good journey and I would like to continue that. Having a facility like this closer to Barcelona would be amazing because I know it would work so well because Barcelona has a lot of basketball players.

Once you love any sport, not just basketball, you want to be able to practice it and play with other kids all the time. There is no better place to play basketball than a facility like this. When I was young, I would go to the park or anywhere I would see a hoop I would take my ball and go play so imagine you have a facility like this, it's unbelievable.

Here you can feel the basketball atmosphere. The sky is the limit, maybe you can first build 2 courts and use it as a tryout and go from there. You can always improve and go from that point on but it's a great basketball space, that's what I like, it's only basketball. You're not here to play soccer, volleyball or any other sport, only basketball and obviously that's what I love"

Fermer

Sami Ameziane

Le Comte de Bouderbala

"La Hoops Factory, c'est juste le rêve de tout basketteur qui se respecte et qui a l'amour et la passion du ballon orange..."

Lire la suite

Sami Ameziane

Sami Ameziane aka Le Comte de Bouderbala, ancien de l'université de UConn :

"La Hoops Factory, c'est juste le rêve de tout basketteur qui se respecte et qui a l'amour et la passion du ballon orange, de la convivialité et de l'esprit du bon playground. Un lieu unique en France et dans l'esprit des "gym" à l'américaine ouverts jusqu'à tard Outre-Atlantique et maintenant a disponibilité ici chez nous."

Fermer

Vikash Dhorasoo

footballeur

"Moi je suis des années 70-80 et nous, c'était football. Foot en bas de l'immeuble, foot sur un terrain vague..."

Lire la suite

Vikash Dhorasoo

Vikash Dhorasoo, ancien international français de football :

"Dans mon quartier, nous à l'époque, il n'y avait pas trop de basket. Ca s'est développé avec la Dream Team de Barcelone. Moi je suis des années 70-80 et nous, c'était football. Foot en bas de l'immeuble, foot sur un terrain vague... On arrivait, on posait notre sac et on allait jouer au foot parce qu'on voulait tellement être tout le temps ensemble et le football était le meilleur moyen. Je suis bon avec mes pieds, mais j'aimerais bien m'essayer à d'autres sports (rires) ! En tout cas, la Hoops Factory est un très bel endroit."

Fermer

Christopher Matthews

Lethal Shooter

"Around my way, people used to shoot on milkcrates. They knock off the bottom and put them on buildings...."

Lire la suite

Christopher Matthews

Christopher Matthews, ancien joueur pro, coach individuel de Kévin Seraphin et spécialiste du shoot, a animé deux sessions de workout sur le thème du tir cette semaine à la Hoops Factory

Christopher Matthews aka Lethal Shooter - 31 ans - Washington DC :

"I used to play baseball of football. Around my way, people used to shoot on milkcrates. They knock off the bottom and put them on buildings. I saw my friends shoot on this so we started shoot on this. That’s why I started loving the game. My dad basically taught me how to shoot. That’s a blessing because in my neighboor hood, sports is really big. But like I said i wasn’t playing basketball at first."

Fermer

Chris Copeland

ex-NY Knicks

"Mon frère m'a mis une balle de basket dans les mains et depuis, je n'ai jamais arrêté..."

Lire la suite

Chris Copeland

Chris Copeland, ancien joueur des New York Knicks qui évolue aujourd'hui à Andorre en Espagne :

"J'ai commencé le basket quand j'étais enfant. Mon frère m'a mis une balle de basket dans les mains et depuis, je n'ai jamais arrêté. Je cherchais un lieu pour faire quelques tirs et ce lieu m'a été recommandé par mon hôtel. Et c'est vraiment parfait ! Il y a tout ce dont a besoin un joueur de basket-ball."

Fermer

Disiz La Peste

rappeur

Le rappeur Disiz La Peste est venu jouer à la Hoops Factory Evry la semaine passée...

Lire la suite

Disiz La Peste

Le rappeur Disiz La Peste est venu jouer à la Hoops Factory Evry la semaine passée.

Fermer

Jaymax

humoriste

"J'étais en centre de formation au LMB, j'étais en Minime France, Cadet France..."

Lire la suite

Jaymax

Jaymax (22 ans) :

"J'étais en centre de formation au LMB, j'étais en Minime France, Cadet France. J'étais champion de France, champion d'Europe Fisec."

Fermer

Fianso

rappeur

Allez rentre dans le cercle !

Lire la suite

Fianso

Allez rentre dans le cercle !

Fermer

Léa Salibi

"Mon papa a joué en pro en France et au Liban. J'ai quitté le Liban à 14 ans et je suis allée à Houston..."

Lire la suite

Léa Salibi

Léa Salibi, 18 ans :

"Je suis franco-libanaise. Mon papa a joué en pro en France et au Liban. J'ai quitté le Liban à 14 ans et je suis allée à Houston. J'ai joué a West Pury Christian High School. On a été State Champions trois années consécutives. Après l'université, j'aimerai bien retourner au Liban. J'ai déjà eu des offres de trois clubs : Riyadh, Homenten et Antranik"

Fermer

Atef et Amine

C'est Allen Iverson qui m'a amené au basket.

Lire la suite

Atef et Amine

Les frères Atef (29 ans) et Amine (16 ans), Hoops Trainers à Evry

Atef : "C'est Allen Iverson qui m'a amené au basket. Je joue actuellement en championnat départemental à Moisy"

Amine : "Je joue à Melun et on fait actuellement les qualifications pour accéder à la région. Ce qui m'a donné envie de jouer au basket, c'est de voir tous mes frères en faire. À la Hoops Factory, on a l'impression d'être aux États-Unis. Ça me donner encore plus envie de travailler et de m'améliorer. On s'entraîne en famille avec mon frère"

Fermer

Yomi Sangodeyi

En 1984, me voilà drafté par les New Jersey Nets, la même année que Hakeem Olajuwon.

Lire la suite

Yomi Sangodeyi

Yomi Sangodeyi aka Yomi Basket, légende du basket africain et coach de la NBA School :

"J'étais à la piscine au Nigéria et je suis tombé sur l'équipe nationale. J'étais jeune et athlétique et j'étais bon dans tous les sports. J'ai été fasciné par cette vision de l'équipe nationale. Le coach était originaire de Yougoslavie m'a vu et m'a parlé. Il m'a vite embarqué dans le basket. Il m'a initié et j'ai commencé par travailler le rebond. Pas le dribble, le rebond. Lors de mon premier tournoi, je ne savais pas ce qu'était un lancer-franc alors je suis aller tout droit au dunk.

Après l'Afrique, je suis allé au Texas en NCAA à Sam Houston State University. J'étais dans la First Team All Conference puis la First Team All America à la fin de mon cursus où j'étudiais le criminologie en parallèle du basket. En 1984, me voilà drafté par les New Jersey Nets, la même année que Hakeem Olajuwon. Je fais partie des premiers africains à avoir été drafté en NBA. L'expérience n'a pas duré et j'ai vite rejoins Trévise en Italie.

J'ai commencé mon épopée européenne (Trévise, Florence, San Sebastian, Tenerife puis Israël, la Suède...). J'ai fini au Brésil où j'ai rencontré ma femme française qui était venue préparer un doctorat en géographie. Mon premier fils est né là-bas. On m'appelle Coach mais je préfère l'appelation Teacher"

Fermer

Paty Koti-Bingo

"Suite à mon accident à 18 ans, j'ai connu le basket-fauteuil dans un centre de rééducation..."

Lire la suite

Paty Koti-Bingo

Paty Koti-Bingo, équipe de France Handibasket :

"Je pratique le basket depuis mes 6 ans. Suite à mon accident à 18 ans, j'ai connu le basket-fauteuil dans un centre de rééducation. J'ai commencé les compétitions en 2005 et je suis devenu international en 2011. La Hoops Factory me permet de travailler mes shoots sur mon temps libre en plus de mes entraînements en club. Le concept est formidable." ​

Fermer

Anne-Sophie Barthet

SKIEUSE

"Je skie avec l'équipe de France depuis 2005. Je suis venue à la Hoops Factory pour une séance de préparation physique..."

Lire la suite

Anne-Sophie Barthet

Anne-Sophie Barthet (29 ans), skieuse alpine professionnelle :

"Je skie avec l'équipe de France depuis 2005. Je suis venue à la Hoops Factory pour une séance de préparation physique avec Zéba Traoré (préparateur physique du Stade Toulousain). Je ne suis pas une joueuse de basket assidue mais je trouve ça bon esprit."

Fermer

Ali Traoré

Monaco (Pro A)

"C'est le rêve quand j'avais 15 piges ! On avait beau chercher partout, on n'avait pas ça..."

Lire la suite

Ali Traoré

Ali Bomayé Traoré

De passage à Paris, Ali Traoré en a profité pour organiser une session Hoops Factory avec ses abonnés Twitter :

"Ca fait un petit moment que je vous suis, j'ai beaucoup d'amis pro qui viennent jouer ici mais je n'avais jamais eu l'occasion de venir jusqu'à aujourd'hui. C'est le rêve quand j'avais 15 piges ! On avait beau chercher partout, on n'avait pas ça !"

Fermer

Hugo Suhard

"Ici, ca a toujours été une galère pour trouver une salle pour jouer..."

Lire la suite

Hugo Suhard

Hugo Suhard, 25 ans, Angers (NM1) :

"Je suis originaire de Toulouse. J'ai commencé à jouer au TOAC, puis Nanterre en Cadets France. J'ai enchaîné en NM3 puis Angers en NM1 et Pro B. Malheureusement cette année nous descendons en NM2. C'est vraiment bien que la Hoops Factory ait ouverte à Toulouse. Ici, ca a toujours été une galère pour trouver une salle pour jouer. La plupart des basketteurs jouent au Stadium ou à Borderouge."

Fermer

Enzo

"Des gens qui viennent des écoles défavorisées ont fait un spectacle pour récolter de l'argent..."

Lire la suite

Enzo

Enzo, 11 ans :

"Je m'appelle Enzo, j'ai 11 ans. Étant malade, j'ai été contacté par l'association "Un maillot pour la vie" qui organise des rencontres sportives avec des joueurs pros. J'ai vu plusieurs matches de basket et ça m'a plu de suite. La première fois que je suis venu à la Hoops Factory, c'était pour l'anniversaire d'un ami à moi. Des gens qui viennent des écoles défavorisées ont fait un spectacle pour récolter de l'argent. Avec cet argent, l'association a décidé de me payer une semaine de NBA Camps à la Hoops Factory. Ça s'est très bien passé. Les coaches étaient sympas, le All Star Game était cool et on a eu plein de cadeaux. Je vais m'inscrire au basket dès la prochaine saison au club de Pibrac."

Fermer

Makan Dioumassi et son fils

médaillé olympique

"Mon fils Tidjiane est content d'avoir accès aux mêmes installations que celles auxquelles il avait accès en high school..."

Lire la suite

Makan Dioumassi et son fils

L'ancien international Makan Dioumassi & son fils Tidjiane :

"Je connais bien le complexe et j'ai profité de mon passage sur la région toulousaine pour venir m'entraîner avec mon fils. Je suis la Hoops Factory depuis le début, j'étais à l'inauguration à Aubervilliers. Cela comble un manque en France. Aux US, de nombreux centres comme celui-ci sont implantés depuis longtemps. Le fait d'avoir des terrains de qualité à disposition est top, surtout quand on souhaite bien travailler et progresser individuellement. Mon fils Tidjiane est content d'avoir accès aux mêmes installations que celles auxquelles il avait accès en high school."

Fermer

Emilie Gomis et Vincent Clerc

Internationaux

"Quand basketball et rugby se croisent, ça donne un gros programme de préparation physique pour nos deux sportifs de haut-niveau..."

Lire la suite

Emilie Gomis et Vincent Clerc

"Quand basketball et rugby se croisent, ça donne un gros programme de préparation physique pour nos deux sportifs de haut-niveau..."

Fermer

Frank Ntilikina

New York Knicks

"De passage à la Hoops Factory, il y a quelques mois, Frank Ntilikina évoluera chez les New York Knicks la saison prochaine..."

Lire la suite

Frank Ntilikina

Frank Ntilikina (New York Knicks, NBA)

De passage à la Hoops Factory, il y a quelques mois, Frank Ntilikina évoluera chez les New York Knicks la saison prochaine. Choisi en 8ème position lors de la dernière NBA Draft, il devient le joueur français le plus haut drafté de l'histoire. Hier, il a officiellement signé son contrat avec la franchise new-yorkaise.

Fermer

John Cox

Elan Béarnais

"C'est important d'avoir un bon parquet, ne serait-ce que pour le corps, les genoux..."

Lire la suite

John Cox

John Cox, 35 ans, Élan Béarnais (Pro A) :

"J'ai entendu parler de la Hoops Factory pars des amis. Ils m'ont dit que c'était un bel endroit pour s'entraîner. Et j'aime beaucoup, surtout le sol. C'est important d'avoir un bon parquet, ne serait-ce que pour le corps, les genoux. Quand on est professionnel, on fait très attention à ça."

Fermer

Frédéric Forte

limoges csp

Ancien international, le patron du basket limougeaud est venu visiter nos installations à Paris...

Lire la suite

Frédéric Forte

Frederic Forte Ancien international, légende du basket français et champion Euroligue avec Limoges en 1993, le patron du basket limougeaud est venu visiter nos installations à Paris

Fermer

Janelle Salaün

insep

"J'ai commencé le basket à 12 ans et aujourd'hui j'en ai 15 et je suis au Centre Fédéral..."

Lire la suite

Janelle Salaün

Janelle Salaün, 15 ans - INSEP (NF1) :

"J'ai commencé le basket à 12 ans et aujourd'hui j'en ai 15 et je suis au Centre Fédéral. Je joue en N1 avec l'INSEP. J'ai découvert la Hoops Factory sur Internet en cherchant un lieu d'entraînement. Du coup je suis venue faire ma préparation physique et m'entraîner avant les stages de prépa avec l'équipe de France pour le championnat d'Europe U16."

Fermer

Mark Cooper

"J’ai commencé le basket à 5 ans aux Etats-Unis (Philadelphie). J’ai ensuite joué en université à Hampton..."

Lire la suite

Mark Cooper

Mark Cooper (30 ans) :

"J’ai commencé le basket à 5 ans aux Etats-Unis (Philadelphie). J’ai ensuite joué en université à Hampton où je ne jouais pas beaucoup... Je suis donc allé en Espagne, jouer pour le club de Sant Josep en Copa Catalunya. Cela fait cinq mois maintenant que je suis à Toulouse. Je m’entraîne tous les jours à la Hoops afin de trouver un club l’année prochaine en Nationale 2 ou plus haut niveau."

Fermer

Khalid & his son Khalil

"I'm obviously a big fan of Chicago Bulls but I also love LeBron James. My son is more a Stephen Curry lover..."

Lire la suite

Khalid & his son Khalil

Khalid and his son Khalil (8 years old) from Chicago :

(US) "I'm from Chicago, born and raised. I'm obviously a big fan of Chicago Bulls but I also love LeBron James. My son is more a Stephen Curry lover. You can't tell him Michael Jordan is better than Curry. There's no way someone is better than Curry for him. I don't mind because of why he loves him. He loves him because he's a small player. And it shows that anybody can succeed no matter how big you are."

(FR) "Je suis de Chicago, je suis né et j'ai grandi là-bas. Je suis forcément fan des Bulls mais j'aime beaucoup LeBron James. Mon fils est un énorme fan de Stephen Curry. Tu ne peux pas lui que Michael Jordan est meilleur que Curry. Il considère que personne n'est meilleur que Curry. Ça ne me dérange pas. Il l'adore car Curry est un joueur de petite taille. Ça prouve que tout le monde peut réussir, quelque soit ton physique"

Fermer

Pablo Pauly

acteur

"Je suis un gros gros fan de basket, plus particulièrement de NBA que je suis de près..."

Lire la suite

Pablo Pauly

Pablo Pauly, acteur dans les Lascars et tête d'affiche de "Patients" réalisé par Grand Corps Malade :

"Je suis un gros gros fan de basket, plus particulièrement de NBA que je suis de près. D'ailleurs, LeBron est bien trop chaud en ce moment. Je joue au basket occasionnellement depuis que j'ai 15 ans. Je suis un joueur du dimanche"

Fermer

Ax Ronseberg

"Ancien footballeur, je me suis mis au basket-ball en 1996 car ma mère en avait assez de m'emmener jouer à l'extérieur..."

Lire la suite

Ax Ronseberg

Ax Rosenberg, joueur de Seine-Essonne (excellence départementale) :

"Ancien footballeur, je me suis mis au basket-ball en 1996 car ma mère en avait assez de m'emmener jouer à l'extérieur pour les matchs de foot et depuis je n'ai jamais voulu arrêter. J'ai connu Hoops Factory grâce à Aubervilliers et dès que j'ai su que celui d'Evry ouvrait, j'ai tout de suite voulu y jouer pour insuffler la même dynamique qu'à Aubervilliers car c'est super important pour l'évolution du basket-ball !"

Fermer

Olivier Sarr

Wake Forest University

"J'ai commencé le basket à 7 ans sur Bordeaux. À 15 ans, je disputais l'Eurocamp de Trévise puis j'ai été pris à l'INSEP..."

Lire la suite

Olivier Sarr

Olivier Sarr (18 ans, 2m10) - Wake Forest University, NCAA :

"J'ai commencé le basket à 7 ans sur Bordeaux. À 15 ans, je disputais l'Eurocamp de Trévise puis j'ai été pris à l'INSEP. J'évolue avec la génération 99 depuis 3 ans maintenant. L'année prochaine, je rejoins l'Université de Wake Forest. C'est là-bas que Tim Duncan et Chris Paul étaient. J'ai hâte d'y être. La Hoops Factory a commencé avec Evan et Rudy donc c'est forcément un projet connu par les basketteurs. C'est excellent pour les jeunes. Tu prends tes potes, tu viens et tu joues sur un vrai parquet. Je suis déjà venu plusieurs fois avec mon père et mon frère. Il en faut plus !"

Fermer

Elodie & Maui

"A Tahiti, il n’y a pas de parquet, c’est la première fois que moi et ma sœur jouons sur un parquet..."

Lire la suite

Elodie & Maui

Elodie 12 ans & Maui 12 ans

Maui joue au basket depuis l'âge de 5 ans, après avoir suivi son papa qui joue également à Tahiti. Elodie a commencé quand elle était en CE2. Lors d'un entraînement, Le coach lui a demandé de tester et depuis, elle ne s'est pas arrêtée. La semaine dernière, Maui et Elodie ont participé au Challenge Benjamin(e)s à Bercy durant les finales de Coupes de France. Ils ont été sélectionnés parmi une vingtaine de candidats lors des pré-sélections à Tahiti. En venant à la Hoops Factory, c’est la première fois qu’ils jouaient sur un parquet :

« A Tahiti, il n’y a pas de parquet, c’est la première fois que moi et ma sœur jouons sur un parquet »

Fermer

Christopher Jullien

footballeur

​"Mon équipe, c'est Golden State. Je les ai vus jouer l'année dernière en finale de conférence contre OKC..."

Lire la suite

Christopher Jullien

De passage à la Hoops Factory Toulouse, Christopher Jullien, joueur du Toulouse FC, nous a donné son pronostic NBA :

"Mon équipe, c'est Golden State. Je les ai vus jouer l'année dernière en finale de conférence contre OKC. Je les vois gagner le titre cette année."

Fermer

Orane & Lina

"J'ai commencé le basket à l'âge de 7 ans et ma sœur a commencé il y a un an..."

Lire la suite

Orane & Lina

Sister sister avec Orane (6 ans) & Lina (9 ans), joueuses de Carqueiranne :

"J'ai commencé le basket à l'âge de 7 ans et ma sœur a commencé il y a un an. On ne connaissait pas Hoops Factory mais notre papa nous a fait la surprise en nous amenant ici. On adore. Nos coaches jouent en N3 (22 victoires pour 22 matches cette saison) et elles sont en playoffs. On va les voir jouer chaque dimanche. Sauf ce dimanche comme on est en vacances"

Fermer

Les jeunes d'Aubervilliers

Les jeunes d'Aubervilliers viennent régulièrement à la Hoops Factory, notamment en période de vacances scolaires...

Lire la suite

Les jeunes d'Aubervilliers

Band of brothers

Les jeunes d'Aubervilliers viennent régulièrement à la Hoops Factory, notamment en période de vacances scolaires et lors de nos soirées NBA Night

Fermer

Max

Max fait partie des premiers stagiaires de l'histoire des Hoops Camps chez Hoops Factory...

Lire la suite

Max

Max, 16 ans

Max fait partie des premiers stagiaires de l'histoire des Hoops Camps chez Hoops Factory. Il est aujourd'hui un habitué des pick-up games :

"J'ai commencé le basket il y a 7 ans. Un ami m'avait proposé de participer à son entraînement. A l'époque j'étais un peu gras donc je n'avais pas trop confiance en son idée mais ça m'a plu. L'année suivante je m'y suis donc inscrit et suis resté 4 ans. J'ai gagné en niveau et en détente. Je joue aujourd'hui au club EPPG dans le 93. Le basket est pour moi devenu comme vital. Grâce à la Hoops, j'ai pu me faire de nouveaux potes qui m'ont beaucoup aidé à progresser. Mon rêve, c'est le dunk et je vous le dis, il sera bientôt réalisé."

Fermer

Alexandra Moldoveanu

"J'ai commencé le basket il y a 13 ans en Roumanie. Maintenant je joue avec l'équipe du 2 du Toulouse Métropole Basket..."

Lire la suite

Alexandra Moldoveanu

Alexandra Moldoveanu :

"J'ai commencé le basket il y a 13 ans en Roumanie. Maintenant je joue avec l'équipe du 2 du Toulouse Métropole Basket qui évolue en Nationale 2. J'ai besoin de m'entraîner quand je n'ai pas de matches ou les jours où je n'ai pas entraînement donc la Hoops Factory est l'endroit parfait. Ça me fait penser à ce qui se fait déjà aux Etats-Unis. Il y a la même ambiance, la musique, les parquets..."

Fermer

Théo Griezmann

"C'est mon frère Antoine qui m'a transmis sa passion pour le basket. Je ne joue pas en club mais en street avec des potes souvent..."

Lire la suite

Théo Griezmann

Théo Griezmann, 19 ans :

"C'est mon frère Antoine qui m'a transmis sa passion pour le basket. Je ne joue pas en club mais en street avec des potes souvent. Je suis un grand fan de NBA et surtout de Draymond Green. C'est un mauvais perdant, comme moi. J'adore car il soutient son équipe, c'est un meneur d'hommes. Il donne tout sur le terrain et j'aime ça."

Fermer

Sébastien Jasoron et son fils

"S'entraîner, s'entraîner... Tous les soirs après l’école, des fois je n'allais même pas à l’école (rires)..."

Lire la suite

Sébastien Jasoron et son fils

Sébastien Jasoron (ancien joueur de Pro A) et son fils :

"Je suis tombé dans le basket à l’âge de 13 ans, j’avais un terrain en bas de chez moi. Je partais jouer avec des potes, ça m’a plu et depuis ce jour-là je n'ai plus jamais lâché. Je me suis entraîné comme un dingue. S'entraîner, s'entraîner... Tous les soirs après l’école, des fois je n'allais même pas à l’école (rires). Ça a payé car à un moment donné j’en ai fait mon métier. Pendant 10 ans j'ai joué en Pro B et en Pro A. J'ai joué un petit peu partout : Reims, Aix-Maurienne, Evreux, le PSG, en Suisse, en Belgique... J’ai découvert la Hoops Factory par un ami qui a posté sur son Facebook. J’avais dans l’idée d’entraîner mon fils, jusque-là on allait en playground mais en hiver il fait froid. Parfois, il y a des gens et je ne peux pas faire ce que je veux avec lui. La Hoops m’a permis de l’entraîner sérieusement à l’abri des intempéries."

Fermer

Ben l'Oncle Soul

chanteur

"J'ai commencé à jouer au basket à 13 ans je crois. À Tours avec mes potes..."

Lire la suite

Ben l'Oncle Soul

Ben L'Oncle Soul, chanteur et compositeur :

"J'ai commencé à jouer au basket à 13 ans je crois. À Tours avec mes potes. Je me souviens j'arrêtais pas de chanter sur le terrain. J'ai toujours joué en playground. Encore aujourd'hui d'ailleurs."

Fermer

Claire et Siham

"On vient entre collègues à la Hoops Factory. C’est une salle très agréable..."

Lire la suite

Claire et Siham

Claire et Siham :

"On vient entre collègues à la Hoops Factory. C’est une salle très agréable. On ne se gêne pas malgré le nombre de terrains et lamusique en fond sonore, ça fait un p’tit style à l’américaine."

"En tant que basketteuse, je trouve le concept très bien. Je viens toutes les semaines, ça me fait un entraînement en plus donc au top."

Fermer

Arthur Laguna

Pau (NM2)

"J’ai commencé le basket il y a une dizaine d’années, quand ma famille a déménagé de la banlieue parisienne pour le sud-ouest..."

Lire la suite

Arthur Laguna

Arthur Laguna, 22 ans, joueur de N2 à Pau :

"J’ai commencé le basket il y a une dizaine d’années, quand ma famille a déménagé de la banlieue parisienne pour le sud-ouest : ici, le basket est une religion ! Après deux ans à jouer en université aux USA, on se rend vraiment compte à quel point avoir une salle ouverte en permanence ou presque ça change la vie d’un joueur. Alors quand j’ai entendu parler du projet Hoops Factory il y a quelques années, je me suis dit que c’était un super projet parce que c’est vraiment ce qui manque en France. J’entendais que des retours positifs du centre de Paris alors j’avais super hâte de tester celui de Toulouse et j’en suis pas déçu ! L’ambiance est lourde, les installations au top. A Toulouse, ça joue, y à qu’à voir le Da Saints Day ! J’espère que Hoops va continuer à grandir et devenir un vrai lieu de rdv pour les basketteurs de Toulouse et d’ailleurs."

Fermer

Sofyane Mehiaoui

International

"Ca fait 18 ans maintenant que je pratique. Je suis en fauteuil depuis que je suis tout petit à cause d'une maladie que j'ai eu..."

Lire la suite

Sofyane Mehiaoui

Sofyane Mehiaoui, 33 ans, équipe de France handibasket :

"Je joue au S. Stefan Sport Banca Marche (Italie) et je me suis entraîné à la Hoops Factory pendant les vacances de Noël car c'est le seul endroit où je pouvais m'entraîner sérieusement dans un cadre parfait. La déco, le son en fond... C'est une salle qui te donne les instruments pour travailler, progresser et réussir. Je trouve que le centre dégage une atmosphère positive qui donne envie de revenir. Quand j'étais petit, avant de jouer en club, je tapais la balle à côté de chez moi sous le metro Stalingrad sur le playground. Un soir en rentrant, un joueur de l'équipe de France de basket fauteuil m'a vu jouer et m'a interpellé. Ca fait 18 ans maintenant que je pratique. Je suis en fauteuil depuis que je suis tout petit à cause d'une maladie que j'ai eu. C'est un avantage pour le basket fauteuil car j'ai appris à manipuler le fauteuil avec aisance assez vite. J'ai un conseil à donner aux plus jeunes : il n'y a pas de secret, il faut s'entraîner dur pour progresser."

Fermer

Audrey Tcheumeo

Judoka

"C'est mon ami Damien Inglis qui m'a fait découvrir ce lieu. Il m'a amené là un jour car mon petit frère est fan de basket..."

Lire la suite

Audrey Tcheumeo

Audrey Tcheumeo, judoka

La double médaillée olympique était de passage à la Hoops Factory hier :

"C'est mon ami Damien Inglis qui m'a fait découvrir ce lieu. Il m'a amené là un jour car mon petit frère est fan de basket. C'est vraiment cool, c'est un bon concept. J'ai vu qu'Evan Fournier et Rudy Gobert étaient impliqués. J'étais avec Evan à l'INSEP donc ça me fait plaisir."

Fermer

Philippe de Chauveron

Réalisateur

"Je me suis mis au basket j'avais 26-27 ans. D'où mon shoot pourri..."

Lire la suite

Philippe de Chauveron

Philippe de Chauveron, 51 ans, réalisateur/scénariste :

"Je suis un fan de sport depuis tout petit mais j'ai commencé le basket tard. Je jouais au foot et j'en ai eu marre. Je me suis mis au basket j'avais 26-27 ans. D'où mon shoot pourri. Au début, personne ne voulait jouer avec car j'étais nul. Et j'ai un peu progressé depuis."

Fermer

Awa et Assetou

TMB

Joueuses professionnelles qui évoluent au Toulouse Metropole Basket, Awa et Assetou profitent de la structure avec leur équipe..."

Lire la suite

Awa et Assetou

Awa Sissoko (22 ans) et Assetou Traore (21 ans)

Joueuses professionnelles qui évoluent au Toulouse Metropole Basket, Awa et Assetou ont découvert la Hoops Factory lors de l'inauguration du centre de Toulouse en septembre dernier. Depuis, les deux jeunes filles viennent ponctuellement s'entraîner et profitent de la structure avec leur équipe.

Fermer

Charles Louvel

"J'ai commencé le basket il y a 8 ans. À l'époque tout le monde jouait au basket alors j'ai commencé à jouer aussi pour m'intégrer..."

Lire la suite

Charles Louvel

Charles Louvel :

"J'ai commencé le basket il y a 8 ans. À l'époque tout le monde jouait au basket alors j'ai commencé à jouer aussi pour m'intégrer. Je suivais pas mal le basket toulousain mais là avec les études j'ai un peu arrêté. La Hoops Factory ça peut être un réel plus pour le basket midi-pyrénéen, ça va apporter du dynamisme, parce qu'il y a beaucoup de fans de basket mais peu d'infrastructures. Là je suis venu avec des potes et même les débutants ont pris plaisir à jouer. Les parquets sont superbes que demander de mieux ? On reviendra !"

Fermer

Miroslav et Aymeric

"On va à la Hoops Factory entre collègues une fois par semaine. On travaille tous chez Free et on s'est tous rencontré au boulot..."

Lire la suite

Miroslav et Aymeric

Miroslav (33 ans) et son collègue Aymeric (25 ans) :

"J'ai découvert le basket à la fin des années 80 avec la génération Jordan/Magic/Bird. Les plus belles années selon moi. On va à la Hoops Factory entre collègues une fois par semaine. On travaille tous chez Free et on s'est tous rencontré au boulot. On essaye de monter une équipe et par la suite peut-être pouvoir organiser un tournoi avec notre entreprise. On est beaucoup à ne plus avoir joué depuis des années donc on essaye de se remettre dans le bain et retrouver un bon rythme sportif."

Fermer

Boris Dallo

Long Island Nets

"Tout juste drafté par les Long Island Nets en NBA D-League, Boris Dallo s'est entraîné quelques jours à la Hoops Factory..."

Lire la suite

Boris Dallo

Boris Dallo, 22 ans

Tout juste drafté par les Long Island Nets en NBA D-League, Boris Dallo s'est entraîné quelques jours à la Hoops Factory avant de s'envoler pour les US demain.

Fermer

Pierre Niney

Acteur

Entre deux tournages de son nouveau film, l'acteur Pierre Niney vient taper le ballon à la Hoops Factory avec son ami Orelsan..."

Lire la suite

Pierre Niney

Pierre Niney, acteur 

Entre deux tournages de son nouveau film, l'acteur Pierre Niney vient taper le ballon à la Hoops Factory avec son ami Orelsan.

Fermer

Naeton

"La Hoops Factory, c'est ce qu'il nous manquait dans la région..."

Lire la suite

Naeton

Naeton :

"La Hoops Factory, c'est ce qu'il nous manquait dans la région. Y'a une bonne structure qui permet aux pros mais aussi aux amateurs de pratiquer notre sport. Superbe initiative que j'ai découvert via un ami. On a suivi le centre de Paris tout l'été, donc quand ca a ouvert à Toulouse, je suis venu de suite. Et j'ai tellement kiffé que je viens au moins deux fois par semaine"

Fermer

Emilie Gomis

Médaillée olympique

"Ce que je trouve vraiment cool avec la Hoops Factory, c'est d'avoir un espace de jeu assez libre..."

Lire la suite

Emilie Gomis

Emilie Gomis, ancienne internationale, médaillée olympique à Londres 2012 :

"Ce que je trouve vraiment cool avec la Hoops Factory, c'est d'avoir un espace de jeu assez libre. On a moins de contrainte, on peut venir s'entraîner quand on veut, comme on veut, avec qui on veut. Et le confort, l'ambiance avec la musique, la restauration sur place, ce sont des détails qui font la différence. C'est un autre état d'esprit, un peu à l'américaine. Tout est fait pour que tu sois toi-même. Tu viens avec ta passion, ton style. Tu peux t'exprimer et c'est un endroit qui inspire aussi"

Fermer

Seidou N'Joya

"La Hoops Factory a été mon Disneyland. J'ai pu y aller tous les jours pour travailler mon jeu"

Lire la suite

Seidou N'Joya

Seidou N'Joya, 27 ans

Sans club en fin de saison dernière après une pige en Belgique, Seydou N'Joya a passé plusieurs mois à s'entraîner à la Hoops Factory. 

"La Hoops Factory a été mon Disneyland. J'ai pu y aller tous les jours pour travailler mon jeu et j'y ai aussi fait de superbes rencontres avec des personnes qui voulaient progresser tout autant que moi." 

Fermer

Théo

"Au début, j'étais plutôt foot mais finalement j'ai choisi le basket. A Pigalle, on jouait tous sur le même terrain, on est tous cousins.."

Lire la suite

Théo

Théo, 15 ans :

"C'est ma deuxième année en club mais j'ai commencé le basket il y a 4 ans. Dans mon quarter, on jouait avec mes potes. Au début, j'étais plutôt foot mais finalement j'ai choisi le basket. A Pigalle, on jouait tous sur le même terrain, on est tous cousins. Et Stéphane Ashpool a décidé de créer un club et il nous a rassemblé."

Fermer

yard - La Relève 2016

Dimanche, le Quai 54 a réuni la famille et les amis autour d'un petit tournoi à la Hoops Factory dimanche...

Lire la suite

yard - La Relève 2016

L'équipe yard-La Relève, version 2016

Dimanche, le Quai 54 a réuni la famille et les amis autour d'un petit tournoi à la Hoops Factory dimanche. Et c'est l'équipe yard-La Relève qui en est sortie vainqueur après s'être imposée en finale face à la Fusion. Félicitations à Thomas Larrouquis, Kevin Seraphin, Andrew Albicy, Ada Sane et Christophe Léonard

Fermer

Willaxxx

"Ô toi mon ballon orange ! Toi avec qui je touchais le ciel ! Toi qui gouvernas mes premiers sauts..."

Lire la suite

Willaxxx

William, 29 ans, Bagneux :

"Ô toi mon ballon orange !
Toi avec qui je touchais le ciel !
Toi qui gouvernas mes premiers sauts !
Toi qui me fis croire en l'arrivée d'And 1 en France !
Merci, merci d'avoir fait de moi un gros ventru à l'imagine d'un retraité de pétanque."

Fermer

Tony

"I'm from Tennessee. It's my last day in Paris and I was looking for a place to play basketball..."

Lire la suite

Tony

Tony, 26 years old :

"I'm from Tennessee. It's my last day in Paris and I was looking for a place to play basketball so I googled and I found you. I was travelling around Europe. I've been in Roma, London and Berlin. I didn't have the chance to play there because I only play indoor basketball. I played in London tho cause I found a place there. Basketball is just recreation. I play hockey and softball in a league".

Fermer

Loïc

"J'ai 39 ans, je suis vieux et c'est vraiment le confort que je cherche..."

Lire la suite

Loïc

Loic, 39 ans :

"J'ai 39 ans, je suis vieux et c'est vraiment le confort que je cherche. Je joue encore en club mais le Hoops Training me permet en plus de venir m'entraîner individuellement. J'ai envie de retrouver le niveau que j'avais quand j'étais plus jeune. Y'a pas d'âge pour progresser. Mon héros, c'est Drazen Petrovic et le gars s'entraînait comme un acharné. J'essaye de travailler mon shoot le plus possible en plus de mes 2h d'entraînement collectif avec mon club. Je travaille au Louvre et j'ai des horaires particuliers donc je peux venir 2-3 fois par semaine facilement à la Hoops Factory."

Fermer

Jenissa

"Je joue au centre de formation du COB Calais, je viens de terminer la saison..."

Lire la suite

Jenissa

Jenissa, 19 ans :

"Je joue au centre de formation du COB Calais, je viens de terminer la saison. J'ai le pass Hoops Training donc je viens principalement pour m'entraîner toute seule. Je trouve ça cool de pouvoir venir et s'entraîner quand on veut sur un vrai parquet, de faire du 5 vs 5 avec des gens que tu ne connais pas forcément."

Fermer

Johad, Damien, Serge, Bilal & Antoine

​Les Lillois ont fait le déplacement un dimanche jusqu'à Paris pour participer à la soirée NBA Finals...

Lire la suite

Johad, Damien, Serge, Bilal & Antoine

Johad (18 ans), Damien (21 ans), Serge (33 ans), Bilal (20 ans), Antoine (21 ans) - Lille

Les Lillois ont fait le déplacement un dimanche jusqu'à Paris pour participer à la soirée NBA organisée à la Hoops à l'occasion du Game 2 des NBA Finals :

"C'est la deuxième fois qu'on fait le déplacement. On avait prévu de prendre un créneau et on a entendu parler de la soirée NBA donc on en a profité. La Hoops Factory, c'est exceptionnel. On adore. Il y a une ambiance particulière. Les gens sont là pour jouer, il y a de tous les niveaux. La dernière fois, il nous manquait deux joueurs et on a intégré des mecs qui jouaient à côté. Les mecs qui viennent ont un bon état d'esprit. Et puis ça nous permet de jouer avec nos potes qui sont sur Paris. On attend que vous veniez à Lille maintenant."

Fermer

Association Jeu Entre Filles

"Notre gymnase est fermé pendant les vacances donc on vient s’entraîner à la Hoops Factory...."

Lire la suite

Association Jeu Entre Filles

Association Jeu Entre Filles :

"Notre gymnase est fermé pendant les vacances donc on vient s’entraîner à la Hoops Factory. C’est une bonne alternative. Je ne connais pas d’autre salle accessible à des personnes lambdas. Si on n'est pas en club et qu’on ne connaît personne, c’est compliqué de jouer. Avant, on jouait entre nous à l’extérieur tous les mardis soirs. Mais on s'est retrouvé bloquées l'hiver. Donc on a créé une association, « Jeu Entre Filles », pour pouvoir avoir une salle avec la Mairie de Paris. On en a eu une depuis 2 ans maintenant."

Fermer

Jean-Marc

"Je joue en club à Boissy Saint Léger mais je viens à la Hoops Factory pour progresser..."

Lire la suite

Jean-Marc

Jean-Marc, 23 ans :

"Je joue en club à Boissy Saint Léger mais je viens à la Hoops Factory pour progresser. Je peux jouer plus souvent et y’a la machine à shoots. Je viens tous les lundis, jeudis et vendredis. Le fait que ce soit un espace couvert, le chauffage, la musique et surtout le parquet : c’est ce qui fait la différence à la Hoops Factory. Je suis déjà venu le soir avec des potes mais je préfère la formule Hoops Training. Je viens surtout pour m'entraîner."

Fermer

Mike Stoppa

Mike Stoppa (Genève) - Participant à la première édition de la Friday 2K Night à Toulouse : ​"J’ai connu la Hoops Factory sur Facebook..."

Lire la suite

Mike Stoppa

Mike Stoppa (Genève) - Participant à la première édition de la Friday 2K Night à Toulouse :

"J’ai connu la Hoops Factory sur Facebook. Étant Suisse je suis le basket français de près. J’ai participé au tirage au sort qui permettait de se qualifier à votre premier tournoi Friday 2K Night. Je ne pensais vraiment pas être selectionné, j’avais participé comme ça, et à ma grande suprise en sortant de l’entrainement mercredi, j’ai vu votre message. Me voilà donc après 6h de route, j’ai pris une chambre pour ce soir et je rentre demain matin, en tout cas merci beaucoup ça faisait un moment que je voulais tester vos installations. Niveau basket, c’est mon père qui m’a contaminé, très jeune, avec les Lakers de Magic Johnson. J’ai commencé le basket en club, puis j’ai alterné entre street et club. Aujourd’hui je poursuis une licence pour devenir agent FIBA."

Fermer

Camille Jean

"Durant l'année, je m'entraîne tout les jours. Là c'est les vacances et je rentre enfin chez moi à Lyon..."

Lire la suite

Camille Jean

Camille Jean, 16 ans, Centre de Formation d'Evreux :

"Durant l'année, je m'entraîne tout les jours. Là c'est les vacances et je rentre enfin chez moi à Lyon. Mais sur le chemin du retour, je me suis fait une petite session de training à la Hoops Factory d'Evry"

Fermer

Matthieu Parrini

"Après vingt années sur les terrains en tant que joueur, j'ai décidé de passer de l'autre côté de la barrière..."

Lire la suite

Matthieu Parrini

Matthieu Parrini, coach de la NBA School à Toulouse :

"Après vingt années sur les terrains en tant que joueur, j'ai décidé de passer de l'autre côté de la barrière pour découvrir le métier d'entraineur. J'ai alors intégré des formations pour obtenir les diplômes et devenir salarié de mon club, prenant alors en charges plusieurs équipes chaque année. Côtoyer diverses catégories (de U7 à seniors, des filles et des garçons) sur plusieurs niveaux de pratiques (Département, Région, France) m'a permis de découvrir les multiples horizons de notre discipline. J'essaie chaque jour de continuer d'élargir mon vécu basket et j'espère pouvoir le partager avec le plus grand nombre d'entre vous."

Fermer